lunedì 4 febbraio 2008

Evvai "Je suis cathare"


Metto di seguito una serie di recensioni dell'albo "Je suis Cathare" Mi fa piacere che, oltre a queste critiche positive, Alessandro Calore il disegnatore tornato da poco da Angouleme mi racconta che l'albo ha riscosso un buon successo e a meno di un mese dall'uscita è già stata ordinata la sua ristampa.
Metto di seguito due recensioni, ne ho trovate molte e penso che le pubblicherò, forse sono un po' autocelebrativa ma lo faccio per tutto l'impegno che tutti noi autori ci abbiamo messo e adesso ci meritiamo un po' di complimenti :D

da Scenario.com:

Makyo est un auteur à l’imagination fertile. On lui doit déjà de nombreuses séries comme Jérôme K. Jérôme Bloche, A.D.N, ou encore Balade au bout du monde. Je ne les citerai pas toutes car il y en a, au total, une vingtaine. L’arrivée d’une nouvelle histoire dans la famille attire donc tout naturellement notre intérêt.

Cette fois, Makyo a choisi un univers médiéval et raconte l’ambiance pesante du Languedoc juste après la chute des Cathares. L’Inquisition fait des ravages et recherche tous ceux qui pourraient encore véhiculer ces croyances qu’ils jugent hérétiques. Nous assistons dans ce livre à cette traque des « bons-hommes » et des « bonnes-femmes » par l’église catholique.

Pour mieux raconter cela, l’auteur mêle aux événements le destin de deux frères qui vont peut-être se retrouver après s’être brouillés à cause d’une femme. Guilhem semble lié au catharisme, mais lui-même ne sait pas vraiment pourquoi. La réponse, en tout cas, ne sera pas vraiment pour ce premier tome.

Plusieurs personnages clé jalonnent le récit et l’histoire se met en place, posant nombre de questions. Celles-ci nous donnent vraiment envie d’aller plus loin car le récit est vivant et riche. Il est, de plus, servi par les dessins très beaux d’Alessandro Calore. Les graphismes sont fins, bien travaillés, réalistes et bénéficient, en plus, d’une bonne mise en couleur. Bref, du très bon travail qui procure, à chaque page tournée, un véritable plaisir pour le lecteur.
Legoffe
(10 Janvier 2008)

"Je suis Cathare" est le genre de bande dessinée que je ne peux qu'apprécier et ce à plusieurs titres. Tout d'abord, elle traite d'un thème historique propre à une région qui me concerne et ceci dans une parfaite adéquation avec le contexte répressif et épurateur de cette époque et dans le respect total des lieux. Ensuite, Guilhem Rougé incarne le type même de personnage de fiction qui devient héros malgré lui grâce à une particularité plausible et répréhensible en ces temps sombres : celle de guérir son prochain. De même, le côté mystérieux qu'il engendre par son amnésie interpelle et nous pousse obligatoirement à en savoir plus. Egalement, tous ces personnages d'origines diverses qui poursuivent cet énigmatique Simon Azalaïs, bienfaiteur de son état alourdissent encore plus le mystère. Enfin, le dessin qui accompagne cette épopée est superbe, à la fois doux et cruel, dégageant tantôt une certaine quiétude, tantôt nageant en plein effroi. Pareillement, les couleurs non agressives sont en totale harmonie avec les graphiques. Un très grand moment de lecture qui en appelle d'autres…
BERTHOLD
(03 Février 2008)
da Coinbd.com

Chronique de l'album : Oh que voici une agréable surprise !
Alors que je viens de lire "Croisade" qui se déroule entre les années 1100 et 1300 et qui m'a déçu, je vois cet album avec le mot ''Cathare''. Me doutant que la période serait la même et attiré par une couverture que je trouve vraiment réussie, j'ouvrais donc l'album.

Premier constat, le dessin est vraiment réussi, un vrai plaisir pour mes yeux. Un trait précis, régulier, des cadrages originaux, un bon découpage, des postures recherchées, des perspectives alléchantes. Et pourtant de prime abord ça ne paie pas de mine.
Et les couleurs, plutôt pastel, sont elles aussi très réussi avec des bons rendus, des couleurs contrastées et l'utilité de sépia façon vieillot pour les flashBack parfait au point que cela passerait presque inaperçu de naturel ! Donc, excellente première nouvelle le dessin dans toutes ses coutures me plait (d'accord, une ou deux expressions de visages notamment la femme affolée du début me gène un peu, mais il faut bien une faille ou deux…).

Ensuite, le scénario est bien ficelé, sans difficulté, malgré quelques allers-retours spatio-temporels déconcertant la première fois. En même temps, lorsque l'on comprend que cela représente aussi l'état d'esprit du héro, tout colle et on comprend mieux alors ce qu'il doit ressentir !
On assiste en fait à l'inquisition de l'église contre les derniers Cathares, quand sans grand discernement, les prêtres brulaient tous ceux qui de près ou de loin ressemblaient ou avait côtoyé un Cathare…
Guilhem est un Cathare, mais son passé ne le dit plus. Amnésique, il est doué du don puissant de guérison. Dans cet album, nous verrons progressivement son passé le rattraper et les enjeux se nouer. C'est limpide, c'est intriguant, c'est palpitant. Les personnages sont bien pensés et charismatiques.

Vraiment, je n'ai pas grand-chose à redire contre cette BD ! Elle fait partie de celle que je suivrai attentivement et pour lesquelles je pourrai bien craquer rapidement !

De plus, je viens d'apprendre qu'il s'agit d'une trilogie...Un nombre fini donc et voilà un atout de plus pour faire l'acquisition les yeux fermés !..

4 commenti:

filippo ha detto...

Ciao Claudia,
sei troppo modesta, da quel che so io quello di "Je suis Cathare" è più che che un buon successo: ad Angouleme c'è stato un "tutto esaurito". ed ho sentito solo commenti entusiastici da tutti gli addetti ai lavori che conosco. I complimenti ve li meritate proprio tutti tutti :)

a presto

Claudia ha detto...

Grazie, sì per ora le vendite sono molto buone, mi dicono sempre che parlare di successo provoca successo ma a me è sempre parsa una cosa pericolosa parlare di buonissime vendite un po' per via della mia scaramanzia un po' per evitare figuracce :)

Ketty Formaggio ha detto...

howww... che peccato non poter capire nulla! sigh!!
Ma spero siano tutte cose belle :)

la_pìo ha detto...

ciao claudia,
in ritardo ma tanti tanti complimenti.son felice per te,che le in questo lavoro un po' di soddisfazioni e riconoscimenti-stampati su carta di giornale e su carta moneta;)fan sempre bene :)